Are you the publisher? Claim or contact us about this channel


Embed this content in your HTML

Search

Report adult content:

click to rate:

Account: (login)

More Channels


Channel Catalog


Channel Description:

Coaching et astuces pour devenir qui tu es

(Page 1) | 2 | newer

    0 0
  • 03/06/15--01:56: Par : Hannah
  • Bonjour Jonathan, Encore Félicitations pour ton mariage. Il semblerait que tu t'installes à Tokyo du coup... Pour ce qui est des blessures, c'est parfaitement juste, dès qu'une blessure se guérit en surface, l'attachement plus profond fait surface. Certaines personnes se découragent parce qu'elles pensaient que c'était réglé définitivement....méfions-nous du "définitivement"!

    0 0
  • 03/06/15--01:58: Par : Léon
  • Merci Hannah pour ton article très complet. Comme tu mentionnes Tipi, je joins l'url d'une interview sur "Comment lâcher prise" et où je mentionne le "prise lâcher" qui, selon moi, est plus juste comme tu le découvriras dans la vidéo de 4 minutes https://www.youtube.com/watch?v=ukRsZXqActw De nombreuses méthodes nous apprennent à "lâcher prise" par des techniques ou des outils pratiques. Cependant, en acceptant et en accueillant simplement les sensations liées à ce à quoi nous nous accrochons, la "prise" se dilue et disparaît tout naturellement. Belle journée ensoleillée Léon

    0 0
  • 03/06/15--02:40: Par : Sandrino
  • Bonjour Hannah et merci pour cet article très intéressant ! Dans ce que tu as écrit, je retiens plusieurs choses. La première, c'est qu'on a beau être quelqu'un de compréhensif, certaines situations peuvent nous faire sortir de nos gonds et réagir de la plus mauvaise des manières. je parle en connaissance de cause, je suis de nature impulsive (pas violente hein... ;). Et dans la réactivité, on réagit mal et on blesse l'Autre, qui est généralement quelqu'un qu'on aime ! J'ai fait un gros travail sur moi afin d'être plus serein et de ne pas blesser les personnes que j'aime. Cela fonctionne très bien. C'est venu avec la prise de conscience des conséquences de nos paroles et la maturité. La seconde chose que je retiens de ton article, c'est le 8ème point. Que souhaite -t- on et que souhaite l'autre ? Car c'est le point le plus important à mon sens. Tu donnes l'exemple d'un fils ou un conjoint. L'objectif n'est pas la confrontation. Ce sont des personnes que l'on aime et s'il y a souffrance, il faut en parler et dire ce que l'on a sur le coeur, pas de manière abrupte, mais de manière confidente, sincère et raisonnée. Je pense que c'est la chose la plus importante qui soit : la manière de communiquer ce qu'on ressent à l'autre, et comme tu le dis, sans le juger, ni le culpabiliser. Encore merci pour cet article et bonne journée ! Sandrino

    0 0
  • 03/06/15--05:43: Par : Jonathan
  • Bien vu pour Tokyo et je ne serais pas le seul comme Magalie est dans ses démarches pour obtenir son working holiday visa d'après les dernières nouvelles ;) Tokyo est assez sympa pour vivre, tu connais peut-être ? Où alors ce sera l'occasion de faire un tour par ici ;)

    0 0
  • 03/06/15--14:30: Par : Hannah
  • Merci Léon pour tes précisions.

    0 0
  • 03/06/15--14:31: Par : Hannah
  • Bonsoir Sandrino, Si je résume: si on ne fait pas un travail sur soi, les relations sont potentiellement des mines sur lesquelles on n'arrête pas de sauter. Pour une relations saine et durable, mieux vaut connaître le travail sur soi afin de communiquer sans violence.

    0 0
  • 03/07/15--12:10: Par : Helene
  • Bonsoir Hannah, Ton sujet me renvoie actuellement à mes prises de conscience dans le domaine du management d'équipe. Lâcher prise... Oui. Jusqu'à maintenant, je restais accrochée à je ne sais quoi. Lâcher prise peut vouloir dire que l'on accepte l'autre tel qu'il est. Ça change la vie ! Face à des réactions ou réflexions de certaines "fortes têtes", je restais accrochée à l'image du parfait manageur en rejetant et acceptant mal toutes réactions de critiques loin d'êtres constructives à mon égard . Ce qui me générait un sacré stress. J'ai lâché prise en me disant que soit, je n'étais pas parfaite. Chacun ayant le droit de s'exprimer, j'ai fini par accepter cet état de fait. Savoir accueillir les différences d'opinion dans les relations fait parti du lâcher prise. Je restais accrochée à une image ou il ne fallait surtout pas que l'on pense du mal de moi. Utopie ! Accepter ce que l'on est, on ne peut plaire à tout le monde, n'est-ce pas ? Mon lâcher prise m'a enlevé une chape de plomb. Merci Hannah pour cet éclairage, super ! Hélène

    0 0
  • 03/23/15--00:14: Par : Ophélie
  • Bonjour Hannah,:-) Je suis aussi d'avis qu'il faut creuser en profondeur... et que la méditation et le je suis dans le moment présent ne permettent pas d'aller à la source, mais peut-être juste d'esquiver?! Du coup qu'on est dans des vibrations élevées on va moins réagir ou faire ce choix de ne pas être concerné... Ca vaut en effet a peine d'accueillir un événement qui vient nous titiller comme une occasion à régler nos histoires, pour s'en libérer. Dernièrement une frustration avec mes neveux et nièce, mais ils ne m'écoutent pas... un renvoie à m'exprimer clairement... et cette crainte à devenir le tante méchante qui donne des ordres... J'aime bien le conseil à entrer dans le partage de l'expression de ses besoins... ça ouvre le dialogue, et le coeur! Merci pour cet article :-)

    0 0
  • 03/26/15--23:13: Par : Mikaël
  • Bonjour Hannah Merci pour cette leçon sur le lâcher prise. J'ai pris conscience grâce à toi de certaines de mes erreurs personnelles. La voie vers la zénitude en toute situation est longue et semée d'embûches dont les plus grosses semblent être les relations avec les autres. Les enfants sont au final nos meilleurs professeurs et les plus intransigeants pour nous enseigner par tous les moyens le lâcher prise, l'instant présent et la patience. Merci encore pour cette belle leçon et ces conseils pratiques. À plus

    0 0
  • 03/31/15--04:47: Par : Hannah
  • Bonjour Michaël, Rien de plus ardu que les relations. Si on savait ce qui nous attend à l'avance, on éviterait de faire des grosses familles avec plein d'enfants... sachant que chacun d'entre eux représente une partie de notre inconscient!

    0 0
  • 11/01/16--05:04: Par : maurer muriel
  • Hello, ben moi ai les 2 , les ados et maintenant le conjoint que j'ai réussi à éloigner... Je me reconnais dans vos dires quand à avoir dépensé des milliers de frs en thérapies ésotérique et naturelles en tout genre pendant plus de 15 ans, je n'arrive toujours pas à lâcher le morceau...pourtant je continue à apprendre essayer encore et encore d'autres méthodes et je lis encore et encore sur le développement personnel! Aujourd'hui je suis las de la vie , fatiguée à en perdre la foi autant en moi qu'aux autres, et vous avez raison je fume du chichon car me tuerai sinon.. les anti- depresseurs me déprime encore plus, mais je prends du griffonia , anti- dépresseur naturel, ce qui m'empêche pas de sombrer chaque jour plus fort plus profond. J'aime ou j'ai aimé la vie, essayer de la comprendre, de rectifier de me pardonner, mais vide seule et juste plus envie de rien du tout .

    0 0
  • 11/02/16--13:54: Par : Hannah
  • Muriel, je vous encourage à lire mes articles sur Ho'oponopono. Vous allez ainsi parler à la petite à l'intérieur qui est déprimée et qui n'avait déjà goût à rien à un moment précis de sa vie d'enfant ou d'ado. Mettre du coeur sur sa petite est un bon début...

    0 0
  • 11/28/16--03:56: Par : Christophe
  • Bonjour, J'ai lu cet article avec beaucoup d'intérêt. Je me sens tout à fait en accord avec ce que vous écrivez. Je suis également thérapeute (réflexologue), j'utilise certains outils, Access bars par exemple et la non dualité. Le fait de se poser dans son corps pour percevoir ce qui est maintenant, ce qui se joue à l'avant plan et à l'arrière plan est devenue une pratique quotidienne. C'est important de sentir (dans son corps) que ce qui fait mal n'est pas la peur, le manque, le deuil ou autre, mais la résistance à ce qui est. Que le bonheur est là, maintenant. Bref, je suis très intéressé par TIPI qui me semble (après avoir lu deux livres de Luc Nicon) très efficace et sérieux. Vous êtes-vous formée ou pratiquez-vous après avoir lu les livres de Luc Nicon ? Pour ma part, je suis dubitatif sur les méthodes commerciales de Luc Geiger (Nerti). Ne pas donner les prix, la durée de formation, mais entraîner le visiteur sur un site dans un cursus de vidéos assez racoleur pour "forcer" un peu/beaucoup la vente à al fin à des tarifs pas donnés pour une formation online, je trouve cela moyen "énergétiquement" :@)) Ch.

    0 0
  • 12/04/16--23:38: Par : Hannah
  • Bonjour Christophe, Oui je me suis formée à TIPI, version longue car je sais qu'il existe maintenant des versions courtes. C'est tout à fait sérieux comme technique. Les formations certifiantes ont tendance à être plus chères on line que les formations normales.

    0 0
  • 03/06/15--14:31: Par : Hannah
  • Bonsoir Sandrino, Si je résume: si on ne fait pas un travail sur soi, les relations sont potentiellement des mines sur lesquelles on n'arrête pas de sauter. Pour une relations saine et durable, mieux vaut connaître le travail sur soi afin de communiquer sans violence.

    0 0
  • 03/07/15--12:10: Par : Helene
  • Bonsoir Hannah, Ton sujet me renvoie actuellement à mes prises de conscience dans le domaine du management d'équipe. Lâcher prise... Oui. Jusqu'à maintenant, je restais accrochée à je ne sais quoi. Lâcher prise peut vouloir dire que l'on accepte l'autre tel qu'il est. Ça change la vie ! Face à des réactions ou réflexions de certaines "fortes têtes", je restais accrochée à l'image du parfait manageur en rejetant et acceptant mal toutes réactions de critiques loin d'êtres constructives à mon égard . Ce qui me générait un sacré stress. J'ai lâché prise en me disant que soit, je n'étais pas parfaite. Chacun ayant le droit de s'exprimer, j'ai fini par accepter cet état de fait. Savoir accueillir les différences d'opinion dans les relations fait parti du lâcher prise. Je restais accrochée à une image ou il ne fallait surtout pas que l'on pense du mal de moi. Utopie ! Accepter ce que l'on est, on ne peut plaire à tout le monde, n'est-ce pas ? Mon lâcher prise m'a enlevé une chape de plomb. Merci Hannah pour cet éclairage, super ! Hélène

    0 0
  • 03/23/15--00:14: Par : Ophélie
  • Bonjour Hannah,:-) Je suis aussi d'avis qu'il faut creuser en profondeur... et que la méditation et le je suis dans le moment présent ne permettent pas d'aller à la source, mais peut-être juste d'esquiver?! Du coup qu'on est dans des vibrations élevées on va moins réagir ou faire ce choix de ne pas être concerné... Ca vaut en effet a peine d'accueillir un événement qui vient nous titiller comme une occasion à régler nos histoires, pour s'en libérer. Dernièrement une frustration avec mes neveux et nièce, mais ils ne m'écoutent pas... un renvoie à m'exprimer clairement... et cette crainte à devenir le tante méchante qui donne des ordres... J'aime bien le conseil à entrer dans le partage de l'expression de ses besoins... ça ouvre le dialogue, et le coeur! Merci pour cet article :-)

    0 0
  • 03/26/15--23:13: Par : Mikaël
  • Bonjour Hannah Merci pour cette leçon sur le lâcher prise. J'ai pris conscience grâce à toi de certaines de mes erreurs personnelles. La voie vers la zénitude en toute situation est longue et semée d'embûches dont les plus grosses semblent être les relations avec les autres. Les enfants sont au final nos meilleurs professeurs et les plus intransigeants pour nous enseigner par tous les moyens le lâcher prise, l'instant présent et la patience. Merci encore pour cette belle leçon et ces conseils pratiques. À plus

    0 0
  • 03/31/15--04:47: Par : Hannah
  • Bonjour Michaël, Rien de plus ardu que les relations. Si on savait ce qui nous attend à l'avance, on éviterait de faire des grosses familles avec plein d'enfants... sachant que chacun d'entre eux représente une partie de notre inconscient!

    0 0
  • 11/01/16--05:04: Par : maurer muriel
  • Hello, ben moi ai les 2 , les ados et maintenant le conjoint que j'ai réussi à éloigner... Je me reconnais dans vos dires quand à avoir dépensé des milliers de frs en thérapies ésotérique et naturelles en tout genre pendant plus de 15 ans, je n'arrive toujours pas à lâcher le morceau...pourtant je continue à apprendre essayer encore et encore d'autres méthodes et je lis encore et encore sur le développement personnel! Aujourd'hui je suis las de la vie , fatiguée à en perdre la foi autant en moi qu'aux autres, et vous avez raison je fume du chichon car me tuerai sinon.. les anti- depresseurs me déprime encore plus, mais je prends du griffonia , anti- dépresseur naturel, ce qui m'empêche pas de sombrer chaque jour plus fort plus profond. J'aime ou j'ai aimé la vie, essayer de la comprendre, de rectifier de me pardonner, mais vide seule et juste plus envie de rien du tout .

(Page 1) | 2 | newer